top of page
FESTIVAL — Jean-Claude Rousseau

FESTIVAL — Jean-Claude Rousseau

25,00€Prix
  • à propos du livre...

    14 x 19 / 96 pages + DVD / avril 2024

    isbn 978-2-35137-358-3

     

    « “J’étais dans un hôtel... la fenêtre ouverte, avec le bruit dans la cour.” Ces phrases, dites par le cinéaste au début de Festival, pourraient être le synopsis de plusieurs films de Jean-Claude Rousseau : être dans une chambre d’hôtel, ouvrir la fenêtre pour faire entrer le bruit de fond du monde.[...] Lit pour une personne ou lit double, peu importe : l’homme est toujours seul dans la chambre. Mais la solitude n’est pas forcément triste. Elle peut être la source et la condition d’un humour qui se passe de connivence. Il faut voir Rousseau comme un cinéaste burlesque. Un burlesque de chambre, sériel et minimal. Son humour se manifeste notamment quand on l’entend, ce qui arrive quand le solitaire cherche une compagnie. Lorsqu’il embarque Alain Guiraudie pour une promenade de nuit dans les rues de Turin. Leur conversation est drôle parce qu’il tente sa chance : “Donne-moi un baiser…” Le temps de la prise devient celui d’une tentative de flirt nocturne. Mais l’autre se dérobe... » Cyril Neyrat

     

    • LE DVD

    – Festival (2010, 80 min.)

    – Bande-annonce (2013, 1 min.)

    – Eaux profondes (2012, 2 min.)

    – L’Air d’être là (2013, 1 min. 30 sec.)

    – Sous un ciel changeant (2013, 12 min.)

    – Une vue sur l’autre rive (2005, 24 min.)

    – Remembering Wavelength (2014, 2 min)

    – Pas cette nuit (2007, 3 min. 30 sec.)

    – Une vie risquée (2018, 5 min.)

    – In memoriam (2019, 23 min.)

    – Éclaircie (2013, 2 min. 30 sec.)

     

    • LE LIVRE

    – « J’ai besoin de quelqu’un dans mon image », texte de Cyril Neyrat

    – Photogrammes extraits des films de Jean-Claude Rousseau

ARTICLES SIMILAIRES